"A venir ..."
Ali

Bonjour, je suis un homme d’origine africaine (Centre Afrique), père de 3 enfants, un garçon et deux filles. J’ai étudié et travaillé en Arabie Saoudite pendant 5 ans. Je suis arrivé en France en Août 2014 en tant que réfugié politique. En France, j’ai travaillé en intérim pour Adecco (agent d’entretien). Depuis mon enfance, j’ai le projet de faire de la mécanique automobile.
Je suis allé à Pôle Emploi pour demander une formation, ils m’ont donne un rdv pour faire un petit test pour voir mon niveau. Ensuite ils m’ont demandé de faire des cours de remise à niveau. Mon conseiller Pôle Emploi a appelé @3c pour prendre un rdv pour moi le 08/11/16.
J’ai rencontré Olivier le RUAP. Je lui ai dit que j’étais envoyé par pôle Emploi pour une remise à niveau de français et en mathématiques. Ensuite, il nous a expliqué le fonctionnement d’@3c est là, j’ai rencontré Bastien, un stagiaire de l’action.
Après Olivier m’a donné un autre rdv individuel pour parler de mon projet professionnel. Je lui dis que je veux faire mécanique automobile et après j’ai signé un contrat avec lui pour 3 mois. Je trouve des bons formateurs, ils sont tous magnifiques, je m’entends bien avec eux. Entre nous, les stagiaires aussi, il y a une belle ambiance dans la salle. Après @3C j’aimerai entrer dans la formation mécanique automobile pour réaliser pour atteindre mon projet.



"En Avant ..."
Sabah

Je m’appelle Barzouz Sabah, je suis une femme mariée je n’ai pas d’enfant, j’ai 19 ans. J’habite à la Madeleine. Je viens du Maroc, je suis arrivée en France le 25 mars 2016.
J’ai commencé mes études comme tous les étudiants par la primaire après je suis partie au collège et après le lycée et j’ai passé mon bac en 2015 et suis partie à la fac.
J’ai étudié le droit en arabe et malheureusement je ne suis restée que deux mois. Je n’ai pas fini parce que je me suis marée et que je suis venue en France. Je suis restée six mois à la maison à cause du problème de la langue française. J’avais du mal à parler et à comprendre. Mon mari travaille en déplacement alors il ne peut pas m’aider. J’ai commencé tout doucement à la maison après ma copine m’a parlé de la mission locale. Ils m’ont proposé cette formation pour m’aider. Je me suis inscrite à pôle emploi pour trouver un travail le mois décembre 2016.
Pour la formation, ça va je me sens bien, je suis à l’aise j’ai trouvé des bons formateurs, ils sont super gentils, ils expliquent bien.
Par rapport à mon projet j’aimerai devenir professeur de langue arabe. Pour cela, je dois passer des qualifications.


"La renaissance de mes capacités par mon indépendance"
Firouz

Apres un arrêt d’une quinzaine d’année (mari-enfants-santé), j’étais constamment chez moi. J’étais là pour servir toute la famille, la routine a détruit ma vie. Je sentais que je n’avais plus de valeur, plus de place dans la société.
Un jour j’ai rencontré Mme Guennadi à la maison de l’emploi de Lambersart qui m’a proposé un accompagnement de recherche d’emploi. J’ai accepté sans réfléchir, et après plusieurs rencontres individuelles, on a décidé de faire une remise à niveau voyant mon niveau en français, avant une relance de recherche d’emploi.
Je suis rentrée chez moi avec des pensées étranges, c’était un mélange entre la joie, le bonheur, et la crainte des difficultés. Je redoutais de ne pas y arriver, de ne pas continuer jusqu’à la fin, de rencontrer des gens nouveaux et de travailler ensemble.
Le premier jour arrive, je rencontre les enseignants qui m’ont expliqué le déroulement de la formation @3c.
La formation débute, jour après jour, je commence à m’intégrer dans le groupe que j’ai trouvé formidable. Malgré le mélange de plusieurs nationalités, on a réussi à créer une vraie famille, on partage les idées, on raconte les expériences de chacun. En effet, je ne suis plus toute seule, @3c nous a tous associés.
Les enseignants sont très patients avec tout le monde, j’ai appris beaucoup de choses (grammaire-conjugaison-maths-numérique).
Je vis une expérience extraordinaire, qui a redonné du sens à ma vie, j’étais en train de couler. Cette formation m’a permis de sortir de mon isolement. Malgré mes difficultés je viens avec une grande énergie.
Je suis venue, perdue, sans idée pour le travail. Après un an de formation, j’ai confiance en moi, je pense différemment à mon projet : interprète en langue français-arabe. Je mettrais à profit mon bagage théorique et mes expériences (formation en droits – diplôme en modélisme) pour travailler au mieux mon projet professionnel.
Définir mon projet reste difficile pour le moment, à cause de mes problèmes de santé. Avec beaucoup d’espoir et du courage, je dépasserai cette étape et réaliserai mon projet.



"Mes premiers pas en France, mon avenir professionnel."
Djemma

Je suis une femme de 30 ans, mariée, et j’ai 2 garçons de 12 ans et 9 ans. J’habite à Marquette- lez-Lille.
Je suis venue en France le 03 mars 2009 avec ma famille. J’ai quitté mon pays pour des problèmes politiques.
Je suis en formation depuis novembre 2016 pour apprendre le français et j’ai un petit peu appris à parler et à écrire. Mais je suis obligée de travailler plus pour apprendre car c’est trop difficile. J’aime beaucoup cette formation @3C à Marquette car c’est la première fois que j’ai un objectif et qu’il a une place importante pour moi. Les personnes sont gentilles et les formateurs aussi. Je me suis fait des amis que jamais je m’étais fait ici en France. Je viens en formation avec plaisir et je suis très contente d’y être !!
Je veux faire une formation esthétique, mais l’école est privée et très chère. Mon projet est donc difficile à réaliser. J’ai envie d’être hôtesse de caisse pour être en contact avec les clients ou travailler dans un magasin de vêtements ou dans une parfumerie.


"La désillusion"
Sylvie

J’ai travaillé 15 ans dans la même société en tant employée de bureau, puis il y a eu des licenciements économiques dans cette société et j’en ai fait partie.
Je me suis inscrite à Pôle Emploi, et j’ai fait plusieurs petits boulots :
- J’ai été agent en environnement pour la Mairie de MARCQ EN BAROEUL (6 mois)
- J’ai travaillé 15 jours à Auchan V2 à VILLENEUVE D’ASCQ
- J’ai travaillé 9 mois chez Bernard, je faisais de la saisie et du classement
- J’ai travaillé 6 mois dans une association Talent dans la Ville en tant que secrétaire.
En effet, pendant ces 15 premières années, je me suis faite une amie à qui je pouvais me confier, on faisait plein de choses ensemble (cinéma, parler souvent au téléphone etc…) puis un jour, j’ai eu besoin d’elle lorsqu’il y a eu des licenciements économiques dans la société pour qu’elle puisse me représenter devant le directeur de l’établissement et elle m’a laissé tomber. Donc j’ai dû faire appel à un représentant du travail pour m’aider. Depuis ce jour, j’ai appris à ne faire confiance à personne.
De toute ces années de travail, j’ai retenu une chose, qu’il ne fallait faire confiance à personne car il y a toujours quelqu’un pour te poignarder dans le dos.
Je suis venue à la formation arobase 3C en attendant une formation qui commencera au mois de mars. Ce serait pour être assistante en secrétariat. J’ai connu cette formation par une conseillère du plie.
Dans cette formation j’ai appris l’orthographe, la conjugaison, les mathématiques et l’informatique.
Les cours sont plaisants, on a une bonne ambiance. Je me suis faite plein d’amis. En effet il y a des personnes de plusieurs pays différents et de religions. On parle de choses différentes comme par exemple :
- La nourriture,
- L’éducation des enfants,
- Les tendances religieuses….
Depuis que je suis ici, je parle plus aux personnes que je ne connais pas, je m’avance vers eux sans la sensation d’avoir peur d’eux, ma timidité s’est un peu envolée et je suis heureuse du résultat, car avant j’étais toujours seule dans mon coin, je ne parlais à personne, j’étais renfermée dans mon coin. Maintenant je suis ouverte à tout le monde pour m’exprimer.
Le seul cours que je n’aime pas c’est apprendre à apprendre, ceux qui sont bons en français n’ont pas droit à la parole. Par contre, les cours de français ne m’apportent pas grand-chose car je suis assez bonne, cela dit, la présence des autres élèves m’intéresse plus. Le cours de math je suis moyenne donc je suis contente de faire ce cours.
Les professeurs sont très gentils car lorsqu’on a des difficultés, ils sont là pour nous aider à comprendre l’exercice. Ils font cela jusqu’à ce que l’on comprenne bien. Certaines personnes ont des difficultés, il leur faut plus de temps pour eux. Ils sont compréhensifs car lorsqu’on a besoin d’une journée, ils nous l’accordent. On peut dire qu’ils sont très bien malgré qu’ils ne soient pas professeurs.
A part cela tout va bien.
J’espère être retenue pour ma formation dans le secrétariat pour le mois de mars car avec le temps de trajet et le mauvais temps en hiver c’est dur.



"A venir ..."
Jessica

Je suis une femme de 30 ans, je suis d’origine française.
En octobre 2004, j’ai suivi une formation pour obtenir un CAP de 4 mois en restauration, dans ces 4 mois je devais faire des stages et pendant mon premier stage, j’ai appris que j’étais enceinte du coup mon employeur qui voulait m’embaucher m’a dit qu’il ne pouvait pas me garder. Alors, j’ai dû tout arrêter.
Pour vivre ma grossesse pleinement, à la naissance de mon enfant j’ai été une maman comblée. En 2007, j’ai fait un EMT « évaluation en milieu de travail » à Monoprix qui se trouve dans la galerie des Tanneurs pendant 2 semaines. A la suite de cette EMT j’ai été embauchée en CDD pendant quelques mois.
Après j’ai eu une période très difficile dans ma vie .Ma deuxième grossesse m’a remonté le moral ce qui m’a permis de m’en sortir et de remonter la pente. A ce moment-là j’ai décidé de tenter de créer une entreprise de décoratrice de salles pour évènements familiaux. Cela a fonctionné pendant quelques mois .Après tout ça, j’ai traversé une période sombre mais en gardant le moral pour les enfants.
En octobre 2014, j’ai fait une formation de remise à niveau à l’OIFT de Seclin pendant une durée de 7 mois pour me remettre à niveau et en confiance. De ce fait j’ai pu aider mon aîné à faire ses devoirs.
Suite à un rendez-vous avec l’association EOLE « un toit un emploi », mon éducatrice m’a conseillé de faire une remise à niveau pour accomplir mon projet professionnel en avril 2016. C’est pour cela qu’avant de réaliser mon projet, il faut que je fasse une remise à niveau en math et en français puis une formation qualifiante dans le commerce.
Depuis que j’ai intégré @ 3 C, j’ai découvert des personnes géniales que l’on apprend à connaître de jour en jour. En cours, j’apprends aussi de mes erreurs en français et en mathématiques. Je trouve qu’il y a une très bonne ambiance avec les formateurs et aussi avec le groupe.
Maman de deux adorables enfants âgés de 7 et 12 ans, je suis épanouie dans ma vie de maman. Mon but en tant que mère de famille est d’offrir à mes enfants une belle vie et sereine où ils ne manqueront de rien. C’est donc pour cela que je souhaite mener mon projet à terme : créer mon entreprise de décoration pour évènements familiaux.
Tout ce parcours me permet de me découvrir et de m’épanouir.



"L’envie et la motivation ne font qu’un."
Jean-Lucien

Je suis un homme, je suis né en France en 1997.
J’habite à Marquette lez Lille (59520). Actuellement je vis toujours chez mes parents, j’aide beaucoup ma mère que ce soit pour faire à manger ou le ménage.
A l’âge de 6 ans je suis rentré en foyer où j’y suis resté environ 6ans.
J’ai arrêté l’école en fin de 4e générale. Après avoir arrêté l’école, j’ai vite regretté mon choix, j’ai donc décidé d’aller dans un centre de formation qui se situe à Phalempin (La sauvegarde du Nord) avec qui j’ai effectué du bénévolat dans le Sud de la France à Talairan. Suite à une inondation où je restaurais des bâtiments, des monuments, et des routes. J’ai aidé des personnes, c’était un plaisir d’accomplir ce travail afin de rénover le village et de préserver leurs traditions. J’en garde de très bons souvenirs.
Puis, j’ai effectué quelques stages dans divers métiers (Menuiserie, bâtiment, environnement,…) où j’ai effectué de la création de meuble, de la restauration d’anciens meubles, de la démolition, du montage de mur, de la mécanique (auto, moto).
J’ai travaillé quelques temps en CAP en alternance dans l’agriculture et l’élevage mais cela a cessé suite à une blessure à la jambe qui a mis plusieurs mois à guérir…
Après l’arrêt de mon CAP, je ne savais plus quoi faire. J’ai donc effectué des petits boulots par-ci par-là, dont de l’intérim mais je m’en suis vite lassé car rien ne débouchait sur quelque chose de concret. J’ai donc pris contact avec la Mission locale pour m’aider dans mes démarches et dans mes recherches. J’ai eu quelques rendez-vous avec mon conseiller avec qui j’ai longuement parlé de mon parcours personnel. Après quelques rendez-vous, j’ai décidé de faire une remise à niveau en Mathématiques et en Français, car j’estime que j’en ai besoin et mon conseiller m’a parlé du dispositif @3C. Je me suis donc informé à ce sujet, j’ai donc eu un rendez-vous. Suite à ce rendez-vous, j’ai eu des informations que je souhaitais connaître j’ai donc accepté d’aller dans ce dispositif de formation et me voilà au jour d’aujourd’hui en formation depuis 3 semaines. J’espère avec cette formation repartir sur de bonnes bases en Mathématiques tout comme en Français pour la suite trouver un travail.
Je suis actuellement à la recherche d’un emploi dans la sécurité. J’ai quelques loisirs tels que le bricolage, les jeux vidéo, le cyclisme et la natation.



"Le parcours pour réussir."
Vatsana

Je suis une femme de 60 ans. Je suis d’origine laotienne, je suis réfugiée politique j’habite en France depuis 1980. J’ai élevé mes 3 enfants jusqu’à 1986 après j’ai commencé à travailler dans une usine alimentaire à Tourcoing de 1986 jusqu’à 1991. Il y a eu un incendie dans l’usine et je me suis retrouvée au chômage.
En 1996, j’ai trouvé un autre travail à Haubourdin comme emballeuse. J’étais aussi embauchée mais malheureusement il y a eu de nouveau un incendie. Je suis retournée au chômage. J’ai fait la formation à ID formation à LILLE FIVES et grâce à la formation j’ai retrouvé du travail à LAMY LUTTI à BONDUES. En 2010 je suis tombée malade. En 2013, j’étais rétablie. Je me suis inscrite à pôle emploi. Pour chercher du travail la conseillère m’a proposé la formation @3C, j’ai accepté.
Je suis en formation @3c au FCP Secteur Atelier de Préformation depuis septembre 2015. J’ai eu une coupure entre juillet 2016 et novembre 2016. Je suis en remise à niveau. Je suis très contente d’avoir intégré la formation, j’ai rencontré des gens différents. Les formateurs sont sympas.
Avec cette bonne ambiance, j’ai envie de continuer apprendre encore si c’est possible.



"A venir ..."
Laura

Je m’appelle Laura et j’ai 30 ans. J’ai fait une formation pour faire une DIP pour trouver un projet qui pourrait me plaire. J’ai fait des stages en tant que fleuriste. J’ai fait ensuite une remise à niveau pour apprendre les mathématiques et le français et des stages en tant que fleuriste. J’ai été à la mission locale de Saint André. J’ai vu qu’il y avait un contrat CAE en maraichage bio qui se trouvait sur Wambrechies. J’ai demandé à la référente de la mission locale Christelle. Cela m’intéressait, je voulais essayer. Quand j’ai commencé mon contrat, je sentais que ça me plaisait de plus en plus et que c’était ça que je voulais faire. J’ai été en Irlande pour apprendre leur culture agricole qui est différente de la nôtre et là c’était la fin de mon contrat.
Après j’ai fait des formations à SAS formation pour trouver un travail, faire un CV et des lettres de motivation à jour. Je n’ai pas trouvé d’emploi par la suite.
Je me suis donc inscrite à pôle emploi qui m’a trouvé un contrat de maraîchère sur Lambersart. J’ai appris à semer, planter et bêcher. On m’a appris beaucoup de choses sur les insectes avec Thierry, j’ai adoré ce métier. Aujourd’hui, j’ai intégré @3C pour apprendre le français et les mathématiques. Pour faire une formation diplômante dans l’agriculture, je dois faire une remise à niveau pour passer des tests avant d’entrer en formation.
L’ensemble de l’équipe est gentille, tout se passe très bien, on rigole et on échange. Il y a beaucoup de cultures différentes. On apprend bien, et on se sent utile !



"Mon projet : être plombier ou jardinier."
Ludovic

Je suis un homme d’origine flamande. Depuis cinq ans, j’habite à Lille.
A 16 ans, j’ai commencé à travailler dans les champs ; je récoltais les navets, c’était ma première expérience professionnelle. A 17 ans j’ai passé mon CAP Entretien des Collectivités. Ensuite, à ma majorité, j’ai travaillé à Bedina, en effectuant un travail
J’ai eu ensuite plusieurs expériences de travail : Chargement et déchargement de camions, travaux publics (inscrit dans une boîte d’interim), couvreur, démolition et implantation, travail d’aide plombier dans un collège, terrassier et travail dans le goudron.
Mon projet professionnel est d’être plombier. Pour cela, j’ai démarré une formation de remise à niveau. Cette formation, je la fais dans le cadre d’@3C au FCP Secteur Atelier de Préformation. J’apprends beaucoup de choses. Cela m’aide.
C’est une conseillère de pole-emploi qui m’a conseillé de d’effectuer une formation de remise à niveau.
Pour passer les tests de plomberie, je dois encore m’améliorer en maths et en français. C’est pour cela que je suis en formation. J’ai rencontré Olivier, le RUAP (Référent Unique d’Accompagnement Personnalisé) avec qui j’ai eu un entretien et qui m’a permis d’intégrer @3C. Si mon premier projet en plomberie ne se réalise pas, j’aimerais passer les tests pour travailler dans le jardinage.
J’ai appris beaucoup de choses en français et en mathématiques, en grammaire aussi. Je me sens bien, tout le monde se parle. On rigole ensemble. Il y a une très bonne ambiance.



"La richesse de ma vie à travers mon parcours professionnel."
Marc

Mon parcours personnel, j’ai 58 ans je ne trouve plus d’emploi à mon âge et je suis bientôt en retraite.
Je suis venu dans ce programme @ 3C pour une remise à niveau en général : le français, les mathématiques et le numérique que je ne maîtrise pas du tout.
C’est ma conseillère du PLIE qui m’a proposé cette formation qui m’a intéressé.
Le déroulement : acquérir de nouvelles connaissances et échanger des contacts entre différentes personnes pour nous enrichir.
Ce que j’attends, c’est une bonne formation en numérique que je maîtrise très mal. Par la suite, quand je serais en retraite, j’aimerais avoir une activité professionnelle complémentaire.
Je travaille depuis l’âge de 15 ans et demi.
Nous étions 5 enfants à la maison et mon père travaillait pour nous, nous étions 7 personnes à la maison.
A cette époque, il me restait six mois pour obtenir mes CAP DE BATELIER ET MECANICIEN AJUSTEUR.
Ensuite mes parents m’ont dit qu’ils ne pouvaient plus assurer le financement de mes études.
Donc je suis parti sur le marché du travail. N’ayant pas trouvé du travail de suite, j’ai travaillé comme bénévole dans le bâtiment avec mon père qui était chef de chantier. Son patron me payait même que je n’étais pas embauché, ce n’était pas un salaire complet, mais cet argent rentrait dans le budget de la famille.
Voici mon parcours professionnel :
En 1973 à1975 j’ai obtenu un contrat comme mécanicien automobile.
En 1975 j’ai travaillé à AUCHAN ENGLOS pendant les fêtes de noël, vente de sapins et mise en rayons des fruits et légumes, mais ce n’était également qu’un contrat seulement.
En 1976 à 1977 j’ai travaillé comme magasinier stockage de produits électroménagers, j’ai été embauché puis malheureusement, licencié économique.
De 1977 à1978, j’ai été appelé pour le service militaire en Allemagne.
Entre 1978 et 1983, j’étais manutentionnaire pour un fabricant de composants électroniques là également licenciement économique.
En 1984, j’étais surveillant d’embouteillage Brasserie PELFORTH, ce n’était qu’un contrat saisonnier.
Toujours en 1984 j’ai passé également mon BAFA stage de formation pour les centres de vacances et pour les colonies également.
En 1986 j’ai fait une formation d’agent polyvalent second œuvre en bâtiment.
En 1986 après ma formation, ne trouvant pas de travail dans la région, je suis parti en stop à BORDEAUX en Gironde, là j’ai travaillé comme bûcheron, j’ai fait la cueillette des pommes et également les vendanges.
Ensuite je suis revenu en stop dans le Nord en 1987 et après bien des efforts je suis rentré dans la société DANZAS avec un CDI.
En 2005, DANSAS a été racheté par la société DHL.
En septembre 2013, on a été mis à la porte sans prime de licenciement, nous sommes actuellement en jugement avec la société DHL.
Avec toute cette carrière, cela m’a beaucoup enrichi personnellement dans mon parcours professionnel.
Avec tout mon parcours professionnel que j’ai effectué depuis, je suis bientôt en retraite.
Et maintenant je suis avec le PLIE (plan local pour l’insertion et l’emploi).
Ma conseillère m’a proposé cette formation qui m’intéresse beaucoup. Nous avons un bon suivi avec les formateurs.
J’avais déjà participé à une formation numérique, seulement nous n’étions pas suivis aussi bien qu’avec @3C.
Les formateurs sont très à l’écoute de chaque stagiaire, je suis vraiment content d’avoir rejoint cette formation.



"A venir ..."
Marie

Je m’appelle Marie, j’ai 20 ans, j’habite à Roubaix. Je suis titulaire d’un CAP APR (agent polyvalent de restauration) obtenu en 2015 à l’issue duquel j’ai travaillé en tant qu’agent d’entretien au casino Barrière à Lille.
Puis en 2016 j’ai travaillé comme commis de cuisine au restaurant « Cour des vignes » à Lille
Aujourd’hui je suis employée par le FCP en tant qu’agent entretien en contrat aidé. Mon employeur m’a proposé d’intégrer le dispositif @3C pendant mon temps de travail pour améliorer mes connaissances en français et en mathématiques car mon projet est d’effectuer une formation qualifiante d’un an au centre de formation Genech situé à Lesquin pour obtenir un CAP palefrenier.



"Mon projet : la patisserie."
Souhila

Je suis une femme d’origine algérienne.
Je suis mariée ici en France avec une personne née en France.
J’ai 33ans.
Il y a 5 ans, j’allais au centre social de Marcq-en-Barœul, tous les lundis, pour écrire et pour parler le français. J’ai appris beaucoup de choses. J’y suis restée quatre ans.
Suite à cette formation, j’ai dû rester chez moi car j’ai eu des problèmes de santé.
J’ai toujours été suivie par quelqu’un de la mairie qui m’a aidée pour trouver du travail.
Je vois ma belle-mère et mes belles sœurs, je sors avec elles.
C’est une personne de la mairie qui m’a proposé de venir à @3c, pour améliorer mon niveau de français.
Le déroulement : J’ai appris beaucoup de choses l’année dernière et je continue d’apprendre encore cette année (grammaire-orthographe-conjugaison).
Je connais les gens ça change beaucoup de venir et de voir du monde au lieu de rester à la maison, parce que moi que je restais beaucoup à la maison.
Je chercherai un travail dans le domaine de pâtisserie.
Maintenant j’ai trouvé un travail à Lille et je suis fatiguée !
Je fais le ménage 2 fois par semaine et 2 fois la livraison. Et je continue la formation @3C à Marquette-lez-Lille.



"A venir ..."
Bastien

J’ai connu @3c grâce à ma mère et certains responsables. Je ne faisais rien du tout chez moi, ma mère m’a dit que je devais trouver un boulot pour mon avenir.
J’ai été scolarisé jusqu’en 4e et j’ai dû arrêter à cause de certains problèmes. Apres ma 4e, j’ai commencé les cours par correspondance avec le C.N.E.D et ACADOMIA. J’ai obtenu mon brevet en le passant en tant que candidat libre. Ayant pu les moyens financiers pour continuer j’ai tout arrêté et je ne faisais plus rien. Je sortais de temps en temps avec mes parents, au début j’appréciais ce système de vie car j’étais un peu plus jeune mais au fil des années passées je me posais des questions sur mon avenir.
En suivant mon parcours, j’aimerais avoir un peu plus d’indépendance et faire ma propre vie plus tard, Je ne veux pas devenir une personne qui profite de ses parents, qui ne fait pas d’effort pour son avenir et qui ne fait rien chez lui.
A la mairie de Marquette avec ma mère, on a rencontré un responsable jeunesse et autonomie avec qui j’ai eu un rdv pour parler de mon projet personnel. Grâce à lui, j’ai rencontré un conseiller de la mission locale avec qui j’ai eu deux rdv pour parler de mon projet et ce qu’il attend de moi.
Mon conseiller m’a positionné au FCP Atelier de préformation de Marquette où j’ai eu une formation en groupe (Mahamat en faisait partie) pour parler du projet @3c et faire des tests en français, maths et numérique.
Après la formation j’ai eu un rdv individuel avec Olivier Marais pour parler de mon planning pour ma formation de remise à niveau.
J’attends de @3c de reprendre un rythme régulier, faire des connaissances et trouver un boulot. Mon projet est de devenir testeur dans les jeux vidéo car c’est ma passion depuis que je suis enfant. J’aime tester les jeux vidéo pour donner un avis correct et être honnête envers les gens.
J’ai travaillé en tant que bénévole dans un E.H.P.A.D, l’établissement où travaille ma mère. Avec les personnes âgées je faisais l’animation et je passe du temps avec eux (je leur tiens compagnie).J’ai rencontré des jeunes qui sont en service civique, un poste qui me plairait bien en attendant de faire ma formation pour mon projet.
Je ne connaissais pas la formation et je passe de super moments à chaque fois que je mets les pieds à l’intérieur. Je trouve qu’il y a une bonne ambiance; je fais des superbes connaissances dont certains avec qui je m’entends très bien; les formateurs sont très sympas et toujours présents quand vous avez besoin d’aide (pareil pour les stagiaires).



"A venir ..."
Fiona

Je m’appelle Fiona, j’ai 21 ans. J’ai fini le lycée en juin 2013, à 18 ans je n’ai pas obtenu mon cap horticulture, je n’ai pas eu de diplôme.
Je me suis inscrite à la mission locale pour trouver quelque chose, la conseillère m’a proposé de définir mon projet professionnel. En 2015, j’ai donc suivi une FIJ (Fonds Insertion Jeunesse) au FCP Secteur Atelier de Préformation. J’ai fait des stages pour voir ce que ça aller donner : un dans une maison de retraite et un autre dans une entreprise de nettoyage. A chaque fois, j’étais agent de nettoyage. Ces stages ont confirmé mon projet.
Aujourd’hui j’ai trouvé ce que je veux faire, je suis ici à @3C pour m’améliorer en français et aussi être moins timide devant les gens. Les gens sont gentils et les formateurs m’aident beaucoup. L’ambiance est bonne. J’apprends de nouvelles choses, je découvre d’autres cultures.



"34 ans de dur labeur"
Philippe

Je m’appelle PHILIPPE.
J’ai passé un diplôme de mécanicien ajusteur en 1979. J’ai travaillé pendant 34 ans dans la métallurgie pour l’entreprise ACMM BROCHOT. J’ai, par la suite, été en mission pour DASSAULT .ARCELOR MITAL et JEUMONT ELECTRIC.
Suite à un licenciement économique, j’ai décidé de faire une formation numérique. Avec l’aide de Pôle Emploi, j’ai été orienté vers le FCP Secteur Atelier de Préformation. L’informatique est devenu incontournable.
Je fais aussi une remise à niveau en langue française. Dans le centre de formation l’ambiance est bonne.
Le matériel est de qualité. Les formateurs sont agréables.
Mon projet est de retrouver un emploi dans le secteur de la logistique. Mon choix a donc été de rentrer en formation en informatique pour apprendre à utiliser un ordinateur.